Comment devenir réalisateur de film ?

Se mettre dans la peau d’un réalisateur d’un film n’est pas chose facile. Vous avez surement entendu des grands noms dans ce domaine, mais ils se font rares, du moins peu de personnes sont encore dans les plus hautes marches de cette carrière. Pour devenir cette icône cachée derrière les écrans, vous vous devez ainsi de justifier de qualités précises. Aussi, vous serez normalement le seul à mieux définir vos domaines d’application. Ce n’est qu’en connaissance de votre destin, vos tâches à l’avenir que vous pouvez désormais chercher le cycle académique qui coïncideront à ce métier d’avenir.

Définir clairement les missions d’un réalisateur de film

C’est en quelque sorte le personnage qui va gérer l’ensemble de tous les éléments à déployer dans la conception d’un film, et même de tous les participants, acteurs et techniciens en l’occurrence. Ainsi, il est à la fois l’ingénieur technique et le patron de toute l’équipe. Son domaine d’expertise est, par conséquent, en jeu bien avant le lancement de la production, pendant le tournage et même après avant la sortie officielle.

Le réalisateur, dans les premières préparations du film se penchera sur le scénario, en premier. Cette mise au point se portera surtout sur les découpages techniques, les fameuses indications qui seront apposées sur les story-board lors du tournage. Le réalisateur indiquera sur ces panneaux tous détails se rapportant aux images, au son et aux décors de scène. À cette même époque de la production, il opèrera également à divers recrutements et achats de matériels nécessaires à l’assemblage du film. Dans cette mission, le réalisateur est en étroite collaboration avec les équipes du casting et des producteurs. Enfin, mais surement pas la moindre d’entre toutes les étapes, il s’usera de son expérience, de son inspiration et de la logique tirée du concept du film pour imaginer tous les lieux de tournages.

Vint ensuite le tournage qu’il a déjà planifié de toute pièce afin de respecter tous les délais impartis. Cette phase de conception est le siège de démonstration de la capacité du réalisateur à diriger finement tout l’orchestre qu’il vient tout juste de réunir. Il oriente techniquement les acteurs principaux et les figurants. Il ajuste le positionnement des caméras pour obtenir la prise voulue. Le réalisateur donne aussi ses directives envers les décorateurs et les stylistes. Aussi, l’ensemble des techniciens, photographes, ingénieurs sons, cadreurs et autres sont à son écoute tout au long du tournage. Par ailleurs, les conflits et les litiges sont choses courantes dans ces genres de situation, le réalisateur sera aussi le garant de la bonne ambiance de travail pour tous les intervenants.

Enfin, après le bouclage du tournage, il ne restera plus que le montage final du film que le réalisateur effectuera avec les chefs monteurs. En outre, dans les avant-premières, les bandes annonces, les interviews et autres parutions publiques, le réalisateur est le porte-parole garant de la communication efficace pour la promotion du film qu’il est train de monter.

Zoom sur les qualités requises

Vous avez surement tiré hâtivement des expertises spécifiques sur le profil du réalisateur en ayant connaissance de ses missions. Vous n’avez pas eu faux, meneur d’homme, technicien hors pair, cultivé, ayant un sens de l’orientation et un esprit créatif, organisé, mais aussi méthodique, tant de qualités à justifier lorsque l’on endosse le rôle de réalisateur. L’essentiel se résume cependant court : le réalisateur aura la charge de travail de travail le plus élevé de l’équipe. Vous devez ainsi justifiez d’une bonne condition physique et d’un moral de béton !